Français france Created with Sketch.

Anséris lance le concept du banquier privé indépendant

France
Le 08/02/19 à 06h59

par

Jérémie Gatignol

Cinq cabinets sont déjà associés au projet pour des encours conseillés de 550 millions.
Bruno Delpeut
Bruno Delpeut

Jeudi 7 février un nouveau venu fait son apparition sur le marché de la gestion de patrimoine. Ni groupement, ni CGP, Anséris (oie en latin) est un concept nouveau, une holding associant dans son capital des cabinets de conseil en gestion de patrimoine, la banque privée Delubac, un fonds d'investissement français et son fondateur, Bruno Delpeut, connu notamment pour la création il y a 10 ans du groupement Infinitis.

Anséris a pour vocation d’accompagner les conseillers en gestion de patrimoine répartis sur toute la France pour leur permettre de préserver leur indépendance et d’anticiper les évolutions du marché. L’objectif est de leur fournir des fonctions support pour répondre aux contraintes réglementaires et aux exigences de leur développement, à l’instar des grands cabinets d’avocats et d’experts comptables. L’offre vise particulièrement les cabinets de 1 à 5 conseillers, qui représentent aujourd'hui 88 % du marché. "Nous recherchons des entrepreneurs qui ont la volonté de participer au développement d'une marque de qualité et qui seront force de propositions", détaille Bruno Delpeut.

"L'une des originalités du projet c'est la possibilité offerte par Delubac de faire des associés d'Anséris de véritable banquiers privés indépendants"

Bruno Delpeut

"Nous avons pour ambition de devenir la marque de référence sur le marché de la gestion de Patrimoine et parmi les 5 plus gros acteurs en termes d'encours d'ici à 5 ans soit 5 milliards d'euros conseillés", a précisé Bruno Delpeut lors d'un point presse organisé ce jeudi. "L'une des originalités du projet c'est la possibilité offerte par Delubac de faire des associés d'Anséris de véritable "banquiers privés indépendants". En effet, notre actionnaire pourra leur délivrer un agrément pour devenir mandataire de la banque en région et ainsi s'occuper des comptes de leurs clients : comptes courants, moyens de paiements, comptes titres, PEA... et même une offre de financement via des SCPI sur laquelle nous sommes en train de travailler", a-t-il ajouté. 

Ainsi, s'ils sont validés par Delubac, les associés d'Anséris deviendront en quelque sorte l'agence bancaire de leurs clients et leur interlocuteur unique sur l'ensemble de ces questions, à l'exception du crédit classique. 

Des associés et pas des adhérents

Le modèle se veut également novateur dans son organisation puisqu'à la différence des groupements les cabinets de conseil en gestion de patrimoine ne seront pas adhérents, mais associés. Ces derniers disposeront d’une participation capitalistique dans la holding support détentrice de la marque. Ceci leur permettra de prendre part activement aux décisions de la société et de voter les grandes orientations stratégiques du groupe à raison d'une voix par cabinet quelle que soit sa taille. De ce fait, ils conserveront leur indépendance et resteront propriétaires de leur clientèle. 

Par ailleurs, Anséris négociera des accords tarifaires cadres avec les différents partenaires et fournisseurs de produits afin de faire baisser les coûts pour l'ensemble des associés. Mais, autre originalité, les conventions seront ensuite signés non pas avec Anséris mais séparément avec chaque cabinet, assurant ainsi l'indépendance de tous les participants et ne plaçant pas le groupe dans une logique de rémunération via commissions.

"Chaque cabinet associé prendra une part unique de 5.000 euros représentant 0,05 % du capital et paiera chaque année une cotisation de 10.000 euros [la première cotisation de 10.000 euros inclus la part de 5.000 euros au capital, ndlr]. Il s'agira de la seule rémunération d'Anséris durant la première phase de développement et nous ambitionnons d'avoir, à termes, entre 100 et 150 cabinets associés.", a expliqué Bruno Delpeut. Actuellement, le capital est détenu à 66 % par le fondateur Bruno Delpeut, 16,5 % par la banque Delubac et 16,5 % par le fonds d'investissement (le reliquat étant attribué aux actuels et futurs associés). Chaque nouvel associé diluera la part des trois actionnaires originaux. 

Au lancement cinq cabinets sont déjà associés au projet : Lonlay et associés, Patrimoine et perspectives, CSPI, Privalys Gestion privée et AM Conseils. Ils représentent à ce jour 550 millions d’encours conseillés, 52 CGP et 340 ventes immobilières. Une vingtaine de cabinets devrait rejoindre le réseau rapidement. À terme, il est prévu que 35 à 40 % du capital appartienne aux associés CGP.

À noter que 50 % des bénéfices d'Anséris seront reversés chaque année aux associés de la holding.

75.000 à 100.000 € d'investissements chaque année

Concrètement, Anséris propose d'accompagner les CGP dans la conduite de leur métier, en les guidant pour répondre aux exigences de conformité, en leur proposant régulièrement des formations qui leur permettent de maintenir une technicité, et en leur faisant profiter de toutes les fonctions supports d’un groupe, juridique, marketing, informatique et ingénierie patrimoniale, financière et immobilière. En outre, il leur doit pouvoir leur offrir une plus grande force de négociation vis-à-vis des fournisseurs et prestataires de services, pour obtenir de meilleurs tarifs et des produits plus adaptés à leurs besoins. Dès le départ, les associés participeront à la création et à l’évolution de GOOSE, l’interface digitale mise à disposition des associés pour gérer et développer leur cabinet. "Nous prévoyons d'investir entre 75.000 à 100.000 euros chaque année pour maintenir et faire évoluer cet outil et les différents services mis à disposition de nos associés", a indiqué le fondateur d'Anséris.

"Tous les associés d'Anséris disposeront des quatre statuts indispensables au conseil en gestion de patrimoine : ORIAS, CIF, IOBSP, Carte T. Ils seront également sélectionnés par un comité et un numérus closus allant jusqu'à 150 a été établit avec des limitations dans les grandes villes. Ces éléments seront donc un gage de qualité pour les clients particuliers des cabinets associés", a insisté Bruno Delpeut, précisant que l’ensemble des associés seront audités tous les 4 ans par le cabinet Marker, cabinet d’audit réglementaire référent auprès de l’AMF et l’ACPR pour valider et les accompagner dans la conformité. 

Interrogé sur le futur d'Anséris notamment en termes de rémunération, Bruno Delpeut n'a pas caché qu'une fois la structure bien en place avec l'ensemble de ses associés, Anséris pourrait trouver, outre les cotisations annuelles, d'autres formes de revenus, notamment via la mise en place de clubs deals.