Dans une nouvelle étude de Robeco (« Global Factor Premiums ») consacrée à l’investissement multi-factoriel, les chercheurs ont analysé plus de deux siècles de données qui démontrent l’existence de la plupart des primes factorielles dans les principales classes d’actifs, leur solidité économique et leur persistance dans le temps.
Dans sa lettre d'Observatoire de l'épargne, le régulateur des marchés financiers français rapporte que les frais de gestion des OPC se sont élevés à 1,36%, en 2017, en baisse par rapport à 2016 (1,41 %).

Testez gratuitement NewsManagers pendant 4 semaines !

Suivez l’actualité de l’asset management en temps réel et recevez notre newsletter quotidienne dès 8h30