Français france Created with Sketch.
Un peu plus de deux ans après avoir institué la marque Arkéa Investment Services (IS), la stratégie multiboutique du groupe continue à porter ses fruits avec plus de 50 milliards d'euros d'actifs sous gestion. Une stratégie orientée ces derniers temps vers le marché retail via la gestion sous mandat ou les fonds ouverts, en s'éloignant des indices de référence pour faire la place à la gestion "carte blanche" des équipes.
En pleine opération de rachat de la plateforme Finaveo, qui devrait porter les encours du groupe à près de 4,5 milliards d’euros une fois finalisée, le groupe Crystal fait du développement de son pôle BtoB une priorité. Alors que l’industrie des CGP vit un moment charnière, la société veut devenir leader dans la conception et la distribution de solutions patrimoniales multicanales en France. Elle a pour cela mis en place un plan de recrutement ambitieux partant d’un partenariat avec la Skema Business School.
Avec l’arrivée des nouvelles réglementations, MIFID 2 en tête, Gesmob a dû se réinventer. L’an dernier, la société de gestion lyonnaise créée en 1992, a changé de statut pour devenir conseiller en investissement financier (CIF). Gesmob veut tirer profiter de ce nouvel environnement ainsi que de la remontée des taux pour partir à la reconquête d'une clientèle corporate.
Historiquement dédié à la gestion d’actifs institutionnelle, OFI Asset Management, filiale commune des mutuelles Macif et Matmut (86,7% du capital à elles deux), a pris un nouveau départ depuis la nomination de Jean-Pierre Grimaud au poste de directeur général, il y a trois ans. Faisant le constat d’un marché français de la gestion d’actifs pour le compte d’institutionnels en stagnation, voire en régression, celui-ci décide d’élargir la base de clientèle vers les particuliers, pour profiter d’un basculement du marché.
Lancé en 2016, Nalo est un robo-advisor proposant une "customisation de masse" visant à le différencier de ses concurrents. La fintech réalise en ce moment sa première levée de fonds externes afin de poursuivre son développement. Elle vise notamment une clientèle fortunée et une offre de services haut-de-gamme.
Vingt millions d'euros de fonds levés par an d'ici à 2019, c'est l'ambition de Raizers, la plateforme d'investissement participatif dans le non-coté créée en 2014 et une des premières à avoir obtenu l’agrément CIP (conseiller en investissement participatif). La jeune fintech prévoit une croissance de ses levées de fonds de 50 % en 2018 et souhaite devenir le portail unique de ses clients pour leurs investissements dans le non-coté. En Europe, elle a déjà obtenu ses agréments en Belgique et au Luxembourg.