Partager :
David Charlet, président du Fecif et de l'Anacofi

« L’interprétation des textes par les banques pose problème »

France
Le 04/05/20 à 07h06

par

Annick Masounave

David Charlet, président du Fecif* et de l’Anacofi**, dresse un état des lieux des professions du conseil financier fragilisées par la crise pandémique.
David Charlet
David Charlet
Thierry Vincent

Nourrissez-vous des inquiétudes pour la survie de certaines structures de conseil financier ?

Déjà abonné

Testez gratuitement NewsManagers pendant 4 semaines !

Suivez l’actualité de l’asset management en temps réel et recevez notre newsletter quotidienne dès 8h30